Home

Mensonges, IVG et guérison

Mensonges, IVG et guérison

Nul n’ignore que les États-Unis sont un pays de contrastes, pour ne pas dire de contra­dic­tions. On peut voir tout et son exact oppo­sé côte à côte sans que cela n’étonne vrai­ment le résident. Mais du point de vue de l’extérieur, ce qui me frappe le plus, c’est l’amplitude des dif­fé­rents mou­ve­ments, notam­ment reli­gieux. Je n’ai rien contre, sur le prin­cipe, ayant une pos­ture scep­tique, mais néan­moins ouverte. Par contre, là où je deviens net­te­ment moins ouvert, voire car­ré­ment hos­tile, c’est quand on verse dans le men­songe et la mani­pu­la­tion. On a le droit de dif­fu­ser sa phi­lo­so­phie (soyons larges) comme on l’entend, mais à par­tir du moment où l’on décide de men­tir pour mieux par­ve­nir à la pro­pa­ger, n’y a-il pas un léger pro­blème? C’est ce qu’on va essayer de voir.

(suite…)

Playlist du samedi n°3

Playlist du samedi n°3

/ Musique, play­list

Pour ce same­di, je vous ai concoc­té une petite play­list presque douce et posée, enfin, si je les com­pare aux deux pré­cé­dentes. Bonne soi­rée à tous!

Bren­dan Per­ry — Win­ter­sun
Nos­tal­ghia — Sun­shi­ny Milk
Ste­ven Wil­son & Ninet Tayeb — Pariah
Soap&Skin — Voyage, voyage
Azam Ali — Spring arrives
Tash Sul­ta­na — Jungle
Mano Solo — Je suis venu vous voir
Sleep Dea­ler — Wheel of Time
Bat for Lashes — Tro­phy
Ana­the­ma — Fra­gile dreams

Protéger la police ou les policiers?

Protéger la police ou les policiers?

Au Palais Fédé­ral se votent de nom­breux textes, cer­tains sur des sujets anec­do­tiques, d’autres aux impli­ca­tions plus pro­fondes. Le nombre fait qu’il est impos­sible d’avoir un œil sur tout, bien qu’il existe un moteur de recherche. Ain­si, l’autre jour, en feuille­tant négli­gem­ment le 20 Minutes , j’apprends qu’une motion inti­tu­lée Dur­cis­se­ment des sanc­tions en cas de vio­lences contre la police, les auto­ri­tés et les fonc­tion­naires a été votée par le Natio­nal. Elle est pour l’instant en attente du vote des États et le CF avait pro­po­sé de la reje­ter. Les sou­tiens ne m’étonnent guère, le PDC et l’UDC ayant fait un front uni.

Voi­ci, pour mémoire, l’article du Code Pénal qui traite de cette infrac­tion. Actuel­le­ment, le contre­ve­nant encourt jusqu’à trois ans de pri­son. La motion est pré­sen­tée notam­ment comme un moyen de mieux pro­té­ger les poli­ciers contre la vio­lence phy­sique, ce qui est faux, puisque l’article pro­tège non pas l’intégrité phy­sique d’une per­sonne (pro­té­gée par un autre point du CP) mais l’autorité qu’elle exerce.

Mais LA phrase qui me fait tiquer, fon­da­men­ta­le­ment, c’est cette his­toire de noti­fi­ca­tion à l’employeur en cas d’infraction à l’article 285. Qu’est-ce que les signa­taires de la motion espèrent récol­ter avec une telle mesure? Si quelqu’un empêche, par exemple, des poli­ciers de pro­cé­der à une dépor­ta­tion, il est clai­re­ment sous le coup de cette loi. La peine encou­rue est pré­ci­sée. On peut esti­mer que la peine est trop faible, on peut dis­cu­ter là-des­­sus sans autre. Mais vou­loir le noti­fier à l’employeur, c’est à mon sens vou­loir appli­quer une double-peine pour un seul délit. À part pour des pro­fes­sions spé­ci­fiques, je n’y vois aucune per­ti­nence: est-ce qu’un maraî­cher plan­te­rait moins bien ses légumes s’il bloque l’expulsion de sans-papiers? La réponse est évi­dem­ment non, mais per­met de réfré­ner les vel­léi­tés de se dres­ser contre les agents de l’État.

Je ne suis pas un adepte de l’utilisation de la vio­lence et ne nour­ris pas un sen­ti­ment anti-poli­­ciers par­ti­cu­liè­re­ment exa­cer­bé. J’ai bien conscience que leur exis­tence per­met de pro­té­ger la popu­la­tion de cer­tains crimes dont per­sonne ne doute de la noci­vi­té. Mais n’oublions pas que la police peut aus­si ser­vir à défendre l’État/le Sys­tème et c’est là que de telles lois peuvent être uti­li­sées pour muse­ler les pro­tes­ta­tions. La méfiance envers ce der­nier est un devoir, car c’est une enti­té avec une exis­tence et des inté­rêts propres qui dépassent le simple fait de four­nir un cadre aux citoyens.

Playlist du samedi n°2

Playlist du samedi n°2

/ Musique, play­list

Aujourd’hui on va taper dans l’enfumé et le bitume avec cette petite play­list orien­tée sto­ner. Faites péter le Jack!

Kar­ma to Burn — 62
Sleep — Dra­go­naut
Elec­tric Wizard — Satur­nine
Fu Man­chu — Hell on wheels
Orange Goblin — Some you win, some you lose
Acid King — Not Fra­gile
Goats­nake — El coyote
Spi­ri­tual beg­gars — Man­tra
Grand magus — Freja’s choice
Truck­figh­ters — Hawk­shaw

Playlist du samedi n°1

Playlist du samedi n°1

/ metal, Musique, play­list

Pour inau­gu­rer cette série, j’ai vou­lu com­po­ser une play­list de Metal “qui tape”. Enfin ça reste encore gen­til… ou pas. L’idéal après avoir pas­sé une mau­vaise semaine et repar­tir sur un bon pied.

Lunar­sea — Ianus
Ato­mA — Sky­light
Syl­vaine — Ear­th­bound
Orpha­ned Land — We do not resist
Insom­nium — While we sleep
Lant­lôs — These nights were ours
Nume­no­rean — Thirst
Swal­low the sun — Fal­ling World
Khon­su — A Jha­tor Ascen­sion
Hal­la­tar — My mis­take

Faut rigoler!

Faut rigoler!

J’ai mis Dieu­don­né et Count Dan­ku­la pour illus­trer cet article. SI le pre­mier est lar­ge­ment connu sous nos lati­tudes, le deuxième est venu récem­ment en lumière suite à une vidéo où il avait appris au car­lin de sa copine à faire le salut nazi quand il dit “Gas the Jews” (lien en fran­çais). Il a été condam­né pour cela, la peine encou­rue est de six mois. Le sus­nom­mé se défen­dait en disant que c’était juste une blague pour faire enra­ger sa copine, une expli­ca­tion que les juges n’ont pas rete­nue, mani­fes­te­ment. Je ne compte pas refaire ici le pro­cès, n’étant pas expert en lois, encore moins écos­saises, mais plu­tôt pro­po­ser quelques pistes de réflexion sur l’humour et  la liber­té d’expression.

(suite…)

Tournée d'Orphaned Land

Tournée d’Orphaned Land

Orpha­ned Land… Je ne sau­rais dire tout l’amour que j’ai pour ce groupe. Ils en vien­draient presque à détrô­ner Saez. Un son puis­sant, des mots fine­ment cise­lés qui tapent juste, une pré­sence sur scène incroyable et une huma­ni­té qui manque à nombre d’entre nous. Je les avais vus en for­ma­tion élec­trique et acous­tique il y a quelques années, et en fin de semaine pas­sée, j’ai eu la chance de les revoir deux fois, en Valais et à Zug, accom­pa­gné de trois autres groupes. Même si Lunar­sea et Sub­ter­ra­nean Mas­que­rade sont de bonnes for­ma­tions (et de sacrés agi­tés) , j’ai un atta­che­ment émo­tion­nel si fort avec eux qu’ils les ont lit­té­ra­le­ment éclip­sés. J’ai ri, j’ai pleu­ré, j’ai sau­té, crié, chan­té et j’ai repleu­ré quand c’était fini.

On est lun­di et je res­sens encore les stig­mates au cou et au dos, mais bon sang ça en valait le prix. Je sens que les vinyles vont bien tour­ner cette semaine. Si vous ne les connais­sez pas, mais qu’est-ce que vous atten­dez pour cor­ri­ger ça?

Loading...