Ibi deficit orbis, ou Ici s’arrête le monde en français est un album de 2010, enregistré par le groupe d’electro-dark Genevois BAK XIII. J’écoute très peu d’electro, mais on a là un groupe qui me plaît beaucoup, sans doute par la posture engagée et néanmoins pessimiste (enfin, réaliste, c’est selon) de la plupart de leurs textes. Le contraste apporté par la musique dansante et rythmée rappelant les premières consoles de jeu est fait comme pour montrer la contradiction entre le marasme de la réalité que certains préfèrent occulter pour continuer à faire semblant d’être plus heureux que les autres.

Au niveau des thèmes, on va trouver une critique politique dans des titres tels que Yes we can’t (Sur les USA: The President’s black but the State is white, better like this to spread the lies), le diktat de la mode avec Destroy fashion (Fascist vision of esthetic perfection, destroy fashion!), la société de consommation dans Where is my joy (I work to buy new shit to fill the gaps inside my mind) mais aussi des titres beaucoup plus légers comme The Vanguard qui parle d’un pilote devant sauver la galaxie. Enfin bref, c’est un album qui vous donnera tout autant envie de taper du pied que de lever le poing, et j’espère bien que vous ferez les deux!

Malheureusement, je n’ai pas pu trouver l’album en entier sur YouTube, alors je vous propose un morceau ainsi que l’album sur Spotify. Et bon dimanche quand même.

Rejoindre la discussion Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.