Tournée d’Orphaned Land

Orpha­ned Land… Je ne sau­rais dire tout l’amour que j’ai pour ce groupe. Ils en vien­draient presque à détrô­ner Saez. Un son puis­sant, des mots fine­ment cise­lés qui tapent juste, une pré­sence sur scène incroyable et une huma­ni­té qui manque à nombre d’entre nous. Je les avais vus en for­ma­tion élec­trique et acous­tique il y a quelques années, et en fin de semaine pas­sée, j’ai eu la chance de les revoir deux fois, en Valais et à Zug, accom­pa­gné de trois autres groupes. Même si Lunar­sea et Sub­ter­ra­nean Mas­que­rade sont de bonnes for­ma­tions (et de sacrés agi­tés) , j’ai un atta­che­ment émo­tion­nel si fort avec eux qu’ils les ont lit­té­ra­le­ment éclip­sés. J’ai ri, j’ai pleu­ré, j’ai sau­té, crié, chan­té et j’ai repleu­ré quand c’était fini.

On est lun­di et je res­sens encore les stig­mates au cou et au dos, mais bon sang ça en valait le prix. Je sens que les vinyles vont bien tour­ner cette semaine. Si vous ne les connais­sez pas, mais qu’est-ce que vous atten­dez pour cor­ri­ger ça?