La licence James Bond squatte nos écrans depuis des décennies, cela évoque sans doute à chacun d’entre nous certains noms d’acteurs de premier plan, Sean Connery, Roger Moore, Pierce Brosman, Daniel Craig et plusieurs autres. Il y a aussi les scènes d’action, bien évidemment, et les scénarios, toujours inscrits dans leur temps (Guerre froide, par exemple). Mais tout récemment, une polémique a éclaté: le prochain James Bond serait une femme, qui plus est, noire. Un scandale pour certains nostalgiques…

Tout d’abord, tordons le cou à une première idée reçue. Lashana Lynch ne va pas incarner James Bond, mais l’agent 0071)Huffington Post. En effet, certains ont oublié que 007 est un numéro de matricule, pas une personne. James Bond le porte exclusivement, à part dans ce 25ème opus à venir, et encore, cela sera très temporaire. L’argument du « Mais James Bond ne peut qu’être un homme blanc » s’étiole alors vu qu’il n’est même pas remis en question ici. Notez que si j’ai parlé d’homme blanc, c’est à cause des déclarations d’Idris Elba2)Le Figaro, un temps pressenti pour reprendre le rôle de James, qui me laissent songeur:

Quand des gens affirment que vous ne pouvez pas jouer le rôle à cause de votre couleur de peau, c’est décourageant. Et si j’avais eu le rôle, et que le public n’avait pas aimé? Ou bien adoré? Là aussi, ça aurait été à cause de ma couleur? Il n’y avait que des coups à prendre dans cette situation

Et je crains qu’il n’aie que trop raison… Sous le prétexte de fidélité à l’œuvre originale, c’est juste le racisme et le sexisme qui parle. Mais cela n’est guère étonnant quand on considère le rôle des James Bond girls, autant d’offrandes charnelles au héros victorieux. Cela se voit aussi parfois dans le nom des différentes girls3)Wiki James Bond. Pensez à Kissy Suzuki, Octopussy ou d’autres… Ma foi, James Bond, c’est l’archétype du mâle alpha, il a des biscotos, il provoque moult explosions, fait pleuvoir le plomb, et il a des partenaires sexuelles, plusieurs par film. Alors vous pensez bien qu’imaginer un instant avoir une femme dans la peau de 007, c’est impensable.

La couleur de peau pose aussi un sacré problème dans le monde du cinéma. Heimdall dans la série des Thor est noir, ce qui peut paraître curieux pour un Dieu nordique. Mais en y réfléchissant un instant, on parle d’un univers fantastique où un raton-laveur doué de parole et expert dans le maniement de mitrailleuses vole à travers la galaxie pour affronter des ennemis réduisant la moitié de l’univers en poussière dans un claquement de doigts… On m’objectera alors que James Bond se déroule dans un univers réaliste et contemporain. Et alors? C’est une raison de plus d’adapter cette série pour refléter le monde actuel, où des gens d’ethnie africaine sont britanniques parfois depuis plusieurs générations… N’oublions pas que les livres originaux de Ian Flemming ont été tous écrits avant les années 70.

Notes   [ + ]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.