Ibi Deficit Orbis (BAK XIII)

Par | Musique | Un commentaire

Ibi deficit orbis, ou Ici s’arrête le monde en français est un album de 2010, enregistré par le groupe d’electro-dark Genevois BAK XIII. J’écoute très peu d’electro, mais on a là un groupe qui me plaît beaucoup, sans doute par la posture engagée et néanmoins pessimiste (enfin, réaliste, c’est selon) de la plupart de leurs textes. Le contraste apporté par la musique dansante et rythmée rappelant les premières consoles de jeu est fait comme pour montrer la contradiction entre le marasme de la réalité que certains préfèrent occulter pour continuer à faire semblant d’être plus heureux que les autres.

Lire la suite

Nord (Year Of No Light)

Par | Musique | Pas de commentaires

Year Of No Light est un groupe venant de Bordeaux qui s’est formé en 2001. L’album que je vous propose aujourd’hui est leur premier, en 2006. Difficile à mettre en cases, leur musique met l’accent sur une ambiance assez oppressante et lourde, caractéristique du sludge. Eux-mêmes se définissant comme shoegaze, ce style usant particulièrement les pédales d’effet (d’où le nom voulant dire contempler ses pieds). Les paroles sont très rares (et vont d’ailleurs disparaître à l’album suivant, Ausserwelt) et teintes d’une profonde mélancolie, comme en témoigne cet extrait:

Lire la suite

Khaos Legions (Arch Enemy)

Par | Musique | Pas de commentaires

Arch Enemy est un nom reconnu dans le milieu Metal. Ils ont maintenant plus ou moins 20 ans de carrière et dix albums Je vous propose aujourd’hui d’écouter Khaos Legions, l’avant-dernier album mais aussi l’ultime apparition d’Angela Gossow, qui fut chanteuse durant 13 ans. C’est également le seul album aux paroles entièrement écrites par elle. Une manière de dire au revoir?

Lire la suite

Votations du 5 juin 2016

Par | Articles | Pas de commentaires

Le premier dimanche de juin verra les citoyens Suisses voter sur cinq objets fédéraux. Même si certains font plus de bruit que d’autres, comme le RBI, tous peuvent avoir une incidence notable sur la vie des Suisses. Je souhaite vous les présenter et vous proposer quelques liens pour mieux cerner les problématiques afin de faire un choix éclairé. Le but n’est pas ici de vous fournir une analyse complète de chaque objet en prônant ma vérité mais plutôt de vous proposer un très bref aperçu, tout en vous incitant à lire les divers opinions  et avis officiels et officieux, le minimum étant le site de la Confédération, proposant à travers le fameux petit livret rouge, une exposition à peu près impartiale des votations à venir.

Lire la suite

Genève, 9 novembre 1932

Par | Articles | Pas de commentaires

La date du 9 novembre 1932 a marqué l’histoire suisse d’une pierre sanglante. En effet, lors de cette soirée, l’armée suisse a ouvert le feu sur sa propre population, causant ainsi 13 morts et 65 blessés. Le contexte était particulièrement tendu. Une série de scandales, un haut taux de chômage (sans pour autant avoir une assurance) ainsi que la fondation de L’Ordre national, un parti à tendances fascistes teinté d’anti-marxisme et d’antisémitisme par Georges Oltramare entraînent de grands troubles sociaux. Lors d’une manifestation contre la tenue d’une réunion de ce parti et d’un leader du patronat, la tension atteignit un tel point que l’effroyable arriva. L’armée fut convoquée, on choisit une école de recrues, on leur vendit que la révolution avait éclaté à Genève et on les arma pour tirer sur leurs frères…

Lire la suite

Age of the Fifth Sun (God is an Astronaut)

Par | Musique | Pas de commentaires

J’aime beaucoup la musique instrumentale quand il s’agit de se mettre dans un état d’esprit. Les textes ont tendance à trop me captiver alors que j’ai besoin de m’apaiser. Et aujourd’hui étant un de ces jours, je vous propose de découvrir le groupe Irlandais God is an Astronaut. Ne vous attendez cependant pas à découvrir cornemuses et harpes, là c’est plutôt rock-ambient aux saveurs électroniques.

Lire la suite

Y’a-t-il un problème avec l’homophobie aux Creusets?

Par | Articles | 3 commentaires

Ha, le Valais, Vieux Pays aux Vieilles Idées… Aux Creusets, le lycée où j’ai effectué ma maturité, il y a eu récemment un mini-scandale à propos de annulation d’un atelier sur l’homophobie. Comme il convient de toujours s’en tenir aux faits, alors mettons de côté la loi sur l’instruction publique et les opinions spirituelles propres de M Roduit. L’annulation a été faite en raison d’une problématique trop ciblée sur l’homophobie alors que la direction aurait aimé traiter le problème au sens large.

Lire la suite

English poem

Par | Textes | Pas de commentaires

Voici quelques lignes qui sont sorties ce matin de ma tête en anglais. La traduction en français donne malheureusement beaucoup moins bien…

Will I see the end of this endless night?
Will I find a way to stop this blight?
Will the clouds unveil a bright sky
Or thunder to silence my outcry?

Dancing between insanity and lucidity
Despising unrest, craving for serenity
I don’t know where fate is going
But I’m tired and already forgoing

Verrai-je la fin de cette nuit infinie?
Trouverai-je un moyen de stopper ce fléau?
Les nuages dévoileront-ils un ciel clair
Ou le tonnerre pour réduire mes protestations au silence?

Dansant entre la folie et la lucidité
Abhorrant l’agitation, ayant faim de sérénité
Je ne sais pas où le destin va
Mais je suis fatigué et déjà je renonce

Image: Stormy weather par Mark Freeth

Renaud

Par | Musique | Pas de commentaires

L’album de cette semaine est sorti au début de ce mois. Je veux parler du dernier opus éponyme de Renaud Séchan. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il était attendu avec impatience depuis environ 10 ans par les fans (si l’on considère Molly Malone comme un cas à part, étant constitué uniquement de reprises). J’avais une certaine appréhension, étant donné le long passage à vide qu’il a traversé.

Lire la suite

Ce soir

Par | Textes | 2 commentaires

Ce soir, le monde est comme tous les autres soirs : triste et sans couleurs. Mais il n’en a pas toujours été ainsi. En fait, il les a perdues, elles se sont évaporées. Ça fera 2 ans, 2 ans qu’elle est partie, emportant avec elle toute la lumière du monde. Oui, elle était le Soleil, même plus que ça ; elle donnait le sens de ma vie en ce monde. Elle en était l’essence, l’intime nature. Et chaque jour, je repense à elle, à ses cheveux noirs doux comme de la soie, ses yeux bruns, sa bouche ; tout en elle était parfait, chacun des détails de son visage était un petit monde où je me perdais un peu plus chaque jour. Sa voix était une mélodie plus douce que le murmure d’un ruisseau, ses mots étaient la clé du Paradis…

Lire la suite