La vertu du silence

J’aime beaucoup la série Kaamelott, plus particulièrement le Livre V, parce que le ton y est plus grave, moins désinvolte que dans les quatre premiers. On y retrouve davantage de répliques lourdes de sens, comme par exemple l’échange avec le père adoptif d’Arthur, fabriquant de médaillons à ses heures perdues. Ce dernier lui avait fabriqué un pendentif d’Ogma, le Dieu de l’éloquence. Mais Arthur, particulièrement découragé et d’humeur maussade dans cette saison, lui répond que l’âge aidant, il devrait plutôt arborer le médaillon d’Harpocrate, le dieu du silence. Plus les jours coulent, plus je me sens comme lui, j’ai envie de raccrocher et me murer dans le silence. Il n’est pas rare de me voir passer une soirée entière à simplement observer d’une manière tout-à-fait circonspecte, pourquoi en serait-il autrement sur le net?

Dans l’écrasante majorité des cas, un échange d’opinions ne débouche sur rien., chacun a ses avis gravés de longue date. Alors bien sûr, on peut déconstruire tout cela à longs renforts d’arguments, de calme et quelquefois de compromis. Mais est-ce que cela en vaut bien la peine? Toute l’énergie engagée est bien souvent perdue, ces prises de parole, au fond, sont l’expression de notre propre désespoir et de notre incapacité à baisser les bras face aux causes perdues d’avance.

Ayant conscience de la futilité de cela, pourquoi continuer à bêler en chœur ?Après tout, nos opinions ne sont que rarement uniques, des dizaines, des centaines, des milliers d’avis identiques au mien sont disponibles à qui veut les entendre et exprimés avec un talent bien plus évident, rien que le présent texte peut être résumé en deux phrases de ce cher Trent Reznor:

I am just a copy of a copy of a copy
Everything I say has come before

Nous voyons tous la « pensée unique » en face et jamais chez nous-mêmes.  Si l’opposant est bête, je peux tout aussi bien l’être aussi. Aucune opinion n’est à l’abri. Même la personne qui se prétend en dehors de ce carcan, posant en fier analyste de la comédie humaine, n’est pas fichue de constater à quel point elle est soumise à ses propres filtres de pseudo-impartialité.

Bref, faites ce que vous voulez de ce monde, moi j’raccroche. Il est fort probable que ce blog ne devienne plus qu’une vitrine pour mes photos, ne vous étonnez donc pas s’il disparaît un jour.

 

Partager cet article?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur telegram
Telegram

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.