La Suisse va voter aux élections fédérales 2019 dans un mois et demi. La campagne verra à coup sûr des esclandres, des coup d’éclat et des coups bas et nous, on devra essayer de faire un choix au milieu de tout ce fatras. À l’heure du marketing des réseaux sociaux, chaque parti et chaque candidat essaie de gratter une part du gâteau, avec plus ou moins de brio. À cet effet, l’UDC Romande a publié un clip de campagne, enfin plutôt une chanson d’Oskar Freysinger. Mais tout d’abord je vous suggère de regarder le clip, publié sur Facebook par l’intéressé.

Je n’ai rien à redire sur l’interprétation, qui est ma foi fort bonne pour un chanteur amateur. Mais le reste, par contre, n’est pas très… judicieux. Le clip donne l’impression que les candidat·e·s sont désinvoltes, à la limite du guignolesque. Faisant abstraction du parti, cela vous donne franchement envie de voter pour eux et de leur confier les rênes du pays? La politique est-elle donc une affaire à prendre avec pareille légèreté? Oui, l’auto-dérision, c’est bien. Mais baser régulièrement  sa communication là-dessus, j’avoue ne pas comprendre. Quant aux paroles , elles font un peu le tour des revendications habituelles du parti, tout en étant assez « bateau ». Mention spéciale à « Balayer les vices devant nos portes » en collant une image d’Amaudruz. condamnée pour conduite en état d’ébriété… Bref, espérons que cette campagne prenne un peu de hauteur.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.