Ariettes oubliées (Les Discrets)

L’album d’aujourd’hui, Ariettes oubliées, est sorti en 2012, sous la plume de Fursy Tessier, un nom connu des amateurs d’Alcest ou d’Amesoeurs. En effet, il a collaboré en tant que bassiste dans ces deux formations et vice versa. Bien qu’apparentés , ces groupes ont chacun leur atmosphère bien spécifique. Si Alcest était onirique, Les Discrets, comme le laisse penser la couverture de l’album, est plus sombre. Musicalement, on est dans un registre metal, avec une voix ethérée, ce qui introduit un contraste appréciable et laisse une lueur au beau milieu de toute cette noirceur.

L’album débute par Linceul d’hiver, une pièce instrumentale qui vient poser l’ambiance. Notons que le dernier morceau reprend la même introduction, mais évolue dans une tout autre direction. Le deuxième morceau, La traversée, est également le plus long de cet album, et évoque le passage de l’autre côté des frontières.

Nous les offensés, nous les apeurés
Touchant de nos sens, celle que l’on a tant redoutée.

Glacés et apaisés,
On se laisse glisser
Dans celle qui ne peux que nous embrasser,
Pour mieux nous étouffer.

La traversée

Puis nous avons Le mouvement perpétuel, parlant de la homme perpétuelle de l’homme, avec des moments d’accalmie rythmé par un motif musical de quelques notes à peine d’un bout à l’autre de ce bijou. Ensuite, nous avons un morceau tiré d’un recueil de Paul Verlaine, duquel les Discrets ont tiré le nom de l’album: Je devine à travers un murmure.

Le cinquième morceau, La nuit muette, nous plonge dans les réflexions nocturnes et sans réponse, quand nous ne sommes plus qu’en face de nous-même et que nos angoisses nous prennent à la gorge. Il est suivi d’Au creux de l’hiver, puis du sublime et plus calme Après l’ombre, qui est dans le susurrement et la suggestion aussi bien vocalement que mélodiquement.

Si vous ne connaissiez pas ce groupe ni aucun des autres cités, je ne peux que vous encourager à plancher dessus, les textes et la musiques sont riches et empreints d’une poésie mélancolique subtile.

Partager cet article?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur telegram
Telegram

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.